Comment bien nettoyer son matériel ?

Voici mes explications pour garder des cuirs en santé et pour long temps !


La liste du matériel nécessaire :

  • Deux (2) éponges propres

  • Une (1) brosse à dent

  • Un (1) chiffon propre

  • Un (1) savon bien dégraissant

  • Un (1) baume pour le cuir (non gras)

  • Huile nourrissante (type huile de pied de bœuf) au besoin

  • Un (1) pinceau au besoin


Pour ma part, je vous propose le savon liquide Paskacheval, mais vous pouvez aussi utiliser un savon à base d'huile de lin (c'est bien aussi !). J'utilise également le baume Paskacheval qui est très nourrissant sans laisser de dépôt gras sur les selles. Pour les cuirs neufs ou très secs j'utilise de l'huile de pied de bœuf (ou un mélange).


On commence par le nettoyage au savon. On met un peu de savon sur l'éponge propre et on nettoie la selle partout : sur le dessus, sur le dessous (je vous vois là-bas : on ne fait pas semblant d'aller partout : on y va !). Il ne faut négliger aucun endroit puisque de l'humidité ou de la sueur de votre compagnon peut s'y trouver ce qui dessèche énormément le cuir.


Souvent la crasse s'amalgame le long des contre-sanglons et des quartiers, donc il faut bien frotter à ces endroits-là. Une fois que c'est fait, on peut passer une brosse à dent au niveau des interstices pour bien enlever la poussière et la crasse qui pourrait s'accumuler. Si votre selle n'a pas été nettoyée depuis un moment (allez, on avoue, on a tous en peu attendu pour le grand nettoyage), on peut repasser plusieurs fois aux mêmes endroits.


Puis on poursuit avec un baume nourrissant. Alors attention : il ne faut pas en mettre trop sur la selle, sinon on va faire l'effet inverse que ce qu'on a voulu : au lieu de le nourrir, on va le rendre trop gras et la crasse va s'accumuler. Éviter les baumes gras qui laissent des dépôts graisseux (à moins que vous souhaitez tester votre capacité de tenir en selle sur une savonnette). N'oubliez pas d'hydrater le dessus et le dessous de la selle.


Vous pouvez passer un chiffon propre qui va absorber le trop plein que vous auriez pu mettre.


En bref :

  • le cuir a besoin d'un entretien régulier pour garder toute sa souplesse et sa beauté d'origine

  • Entretenir sa selle idéalement une utilisation sur deux, au minimum une foi par semaine

  • Ne huiler que les cuirs neufs ou très vieux

  • Ne pas huiler les contre-sanglons ni les étrivières (ça les rend trop souple et les allonge)


Voilà ! Le travail est fait, félicitations à vous !



1 commentaire